- Mouvement national des précaires de l'Éducation Nationale -

- Mouvement  national des  précaires de  l'Éducation Nationale -

- Allocation adultes handicapés 'AAH'

 

Handicap : l'Aah 2019/2020 passe à 900 euros à taux plein

Le montant maximum de l'allocation aux adultes handicapés (Aah) atteint désormais 900 euros pour les personnes qui en bénéficient à taux plein. Après une première augmentation de 819 à 860 euros en novembre 2018, cette nouvelle hausse de 40 euros est entrée en vigueur au 1er novembre 2019.
« Le premier versement correspondant interviendra à partir du 5 décembre », précise Guillaume Autour, conseiller technique à la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf). Même les personnes en situation de handicap qui ne perçoivent pas le montant maximum pourront voir leur allocation augmenter.
L'Aah varie en fonction des ressources et de la situation familiale et professionnelle des allocataires. Depuis 1975, les caisses d'Allocations familiales (Caf) la versent afin de garantir un minimum de revenus aux personnes en situation de handicap. Pour en bénéficier, vous devez avoir au moins 20 ans et un taux d'incapacité supérieur ou égal à 80 % (entre 50 % et 79 % pour certaines personnes, parfois dès 16 ans).

 

Un nouveau formulaire 

Le site mes-aides.gouv.fr vous permet d’effectuer une simulation pour connaître vos droits à l’allocation aux adultes handicapés. Si votre situation correspond aux critères, vous pouvez adresser une demande d’Aah à la maison départementale des personnes handicapées (Mdph) proche de chez vous.
 
Pour ce faire, utilisez le nouveau formulaire disponible sur le site officiel de l’administration française, en ne complétant que les rubriques qui vous concernent. Votre demande doit être accompagnée d'un certificat médical de moins de six mois, d’un justificatif de domicile et d’une copie d’une pièce d’identité.

Avec ou sans emploi : les options varient

Si vous exercez une activité professionnelle, tout en bénéficiant de l'Aah, sachez que l’allocation peut se cumuler à la Prime d'activité. A l’inverse, « si vous bénéficiez de l'Aah à taux plein, mais que vous n'exercez pas d'activité professionnelle, votre Caf étudiera votre droit à la majoration pour la vie autonome (Mva) »

L’allocation aux adultes handicapés est une aide financière qui permet de garantir un revenu minimum aux personnes reconnues travailleurs handicapés. Le montant maximum de cette prestation était de 808,46 euros depuis avril 2016.

•• En savoir plus  >>>

 

Les critères d’attribution

L’AAH est attribuée en fonction de plusieurs critères :

Le taux d’incapacité du demandeur doit être d’au moins 80 %. L’AAH peut aussi être attribuée si ce taux est compris entre 50 et 79 % avec une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi, dans ce cas c’est la CDAPH qui détermine si ce critère est rempli.

Le demandeur doit être âgé d’au moins 20 ans, ou au moins 16 ans et ne plus être à la charge de ses parents.

Il faut résider en France.

Il est possible de percevoir l’AAH en plus d’un salaire. Le plafond annuel est de 9 701,52 euros pour une personne seule, ce seuil augmente si le demandeur vit en couple et en fonction du nombre d’enfants.

 

Comment demander l’AAH ?

Le demandeur remplit le formulaire Cerfa 13788*01 auquel il faut joindre un certificat médical. Ces documents remplis accompagnés des justificatifs sont à déposer auprès de la Maison départementale des personnes handicapées.

 

•• En savoir plus  >>>


Allocation aux adultes handicapés (AAH) au 3 avril 2015 extension de la durée de versement à certains bénéficiaires

Publié le 09.04.2015

Un décret du 3 avril 2015 modifie, à partir du 6 avril 2015, les conditions d’attribution de l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Le bénéfice de l’AAH est ouvert aux personnes ayant un taux d’incapacité :

  • d’au moins 80 %,
  • compris entre 50 et 80 % à condition que la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) considère qu’elles subissent une restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi du fait de leur handicap.

C’est pour cette deuxième catégorie de bénéficiaires que les conditions d’attribution de l’AAH évoluent. En effet, ce décret étend de 2 à 5 ans la durée maximale d’attribution de l’AAH pour les personnes ayant un taux d’incapacité compris entre 50 et 80 % sans nouvelle demande de leur part.

Cette allocation est destinée à assurer un revenu minimum aux personnes handicapées âgées d’au moins 20 ans (ou de plus de 16 ans si elles n’ouvrent plus droit aux allocations familiales) et disposant de ressources inférieures à certains plafonds, variables selon qu’elles vivent seules ou en couple et ont, ou non, des enfants à charge.

Sur Service-public.fr  >>>

Allocations destinées aux adultes handicapés : AAH et compléments


AAH : au 1er octobre 2014, l’allocation aux adultes handicapés à taux plein passe à 800,45 Euros

Si vous êtes handicapé(e), l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés) peut compléter vos ressources pour vous garantir un revenu minimal. Son montant a été revalorisé au 01/10/2014 :

  • Conditions d’attribution
    Vous remplissez les conditions générales pour bénéficier des prestations familiales. Votre taux d’incapacité déterminé par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) est au moins égal à 80 %. S’il est compris entre 50 et 79 %, votre handicap doit entraîner une restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi, reconnue par la CDAPH.
  • Vous devez avoir au moins 20 ans ou 16 ans sous certaines conditions. Vous ne devez pas recevoir de pension (vieillesse, invalidité) ou de rente d’accident du travail supérieure ou égale à 800,45 euros par mois.

•• Lire la suite >>>


 



28/12/2014

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 814 autres membres