- Mouvement national des précaires de l'Éducation Nationale -

- Mouvement  national des  précaires de  l'Éducation Nationale -

- Mutuelle complémentaire !

https://static.blog4ever.com/2013/06/743127/nouveaunouveau06.gif

"Complémentaire santé solidaire"

Vos droits

La Complémentaire santé solidaire vous donne droit à la prise en charge de la part complémentaire de vos dépenses de santé (y compris à l’hôpital). Vos dépenses de santé sont donc prises en charge à hauteur de 100 % des tarifs de la sécurité sociale.
La Complémentaire santé solidaire inclut aussi des forfaits de prise en charge pour vos prothèses dentaires, vos lunettes, vos aides auditives…
De plus, pour faciliter votre accès aux soins, vous ne payez pas directement vos dépenses de santé. Il s'agit de la dispense d'avance des frais ou tiers payant.

Exemple d'une consultation chez votre médecin traitant

 

 

La consultation est directement réglée par l’assurance maladie et, le cas échéant, par la Complémentaire santé solidaire.

Les prestations prises en charge

Vous pouvez consulter tout professionnel de santé (en cabinet, à l’hôpital, en clinique). Aucun dépassement d'honoraires ne peut vous être facturé sauf en cas d’exigence particulière de votre part.
En cas d’hospitalisation, le forfait journalier hospitalier est pris en charge sans limitation de durée.
La Complémentaire santé solidaire prend également en charge vos prescriptions : médicaments, analyses médicales…

Pour obtenir le détail des prestations prises en charge, cliquez-ici

Les conditions d’accès

Pour bénéficier de la Complémentaire santé solidaire, il faut remplir deux conditions.

1- Bénéficier de la prise en charge de vos frais de santé par l'Assurance maladie.

Pour en savoir en savoir plus, cliquez ici.

2- Avoir des ressources inférieures à un plafond

Les ressources prises en compte sont celles des douze derniers mois. Le plafond de ressources varie selon le lieu de résidence et la composition du foyer.

Pour connaître les plafonds applicables, cliquez ici.

Le coût de la Complémentaire santé solidaire

Selon vos ressources, la Complémentaire santé solidaire peut être sans ou avec participation financière.

Pour en savoir plus sur les ressources prises en comptecliquez ici.

Important
Si vous êtes bénéficiaire d’une aide au logement ou hébergé gratuitement ou propriétaire de votre logement, un montant forfaitaire est ajouté à vos ressources dans un souci d’équité avec un demandeur qui supporterait des charges de logement sans aide.

La Complémentaire santé solidaire sans participation financière

En-dessous d’un certain plafond, vous n’avez rien à régler pour votre Complémentaire santé solidaire.

Pour connaître le seuil applicable, précisez ci-dessous votre situation

 

Nombre de personnes occupant le foyer :
Lieu de résidence :
  Plafond annuel de référence : 8 951 €
  Soit une moyenne mensuelle de : 745.92 €

 

Si vous ou un membre de votre foyer bénéficiez du revenu de solidarité active (RSA), vous êtes réputés satisfaire les conditions de ressources pour obtenir la Complémentaire santé solidaire sans participation financière.

La Complémentaire santé solidaire avec participation financière

Entre le plafond de la Complémentaire santé solidaire sans participation financière et ce plafond majoré de 35%, vous pouvez bénéficier de la Complémentaire santé solidaire avec participation.

Pour connaître le seuil applicable, précisez ci-dessous votre situation

 

Nombre de personnes occupant le foyer :
Lieu de résidence :
  Plafond annuel de référence : 12 084 €
  Soit une moyenne mensuelle de : 1 007.00 €

 

Combien vous coûtera la Complémentaire santé solidaire avec participation financière ?

Le montant mensuel dépend de l'âge de chaque personne du foyer. L'âge pris en compte est l'âge au 1er janvier de l'année d'attribution du droit, par l'assurance maladie, à la Complémentaire santé solidaire avec participation financière.

 

Âge au 1er janvier de l’année d’attribution de la Complémentaire santé solidaire

Montant mensuel
de la participation financière

Montant annuel
de la participation financière

Assuré âgé de 29 ans et moins

8 euros

96 euros

Assuré âgé de 30 à 49 ans

14 euros

168 euros

Assuré âgé de 50 à 59 ans

21 euros

253 euros

Assuré âgé de 60 à 69 ans

25 euros

300 euros

Assuré âgé de 70 ans et plus

30 euros

360 euros
 
Si vous relevez du régime local d'Alsace-Moselle, les tarifs sont différents.
 
 

Âge au 1er janvier de l’année d’attribution de la  Complémentaire santé solidaire

Montant mensuel de la participation financière

Montant annuel
de la participation financière

Assuré âgé de 29 ans et moins

2,80 euros

33,60 euros

Assuré âgé de 30 à 49 ans

4,90 euros

58,8 euros

Assuré âgé de 50 à 59 ans

7,30 euros

87,6 euros

Assuré âgé de 60 à 69 ans

8,70 euros

104,4 euros

Assuré âgé de 70 ans et plus

10,50 euros

126 euros
 

Le renouvellement

La Complémentaire santé solidaire est accordée pour un an et doit être renouvelée chaque année.
Pour les bénéficiaires du RSA et de l’ASPA, le renouvellement est automatique.

Pour en savoir plus sur la procédure de renouvellement, cliquez ici.

Après la Complémentaire santé solidaire…

Le renouvellement de votre Complémentaire santé solidaire a été refusé ?

Vous avez droit durant un an à une dispense d'avance des frais sur la part obligatoire

De plus, si votre Complémentaire santé solidaire était gérée par un organisme complémentaire (mutuelle, assurance, institution de prévoyance), vous avez droit à un contrat de complémentaire santé à tarif avantageux durant un an. C’est le « contrat de sortie Complémentaire santé solidaire ». N’hésitez pas à en parler à votre organisme complémentaire.
Pour en savoir plus, sur le contrat de sortiecliquez ici

Les démarches à accomplir

Cliquez ici pour découvrir comment faire votre demande de Complémentaire santé solidaire.


 Archives 
2016

La protection universelle maladie (PUMA) est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2016. Les frais de santé sont désormais remboursés dans le cadre de la PUMA, que vous soyez assuré ou ayant droit, salarié ou sans emploi.

Régression

C'est une régression des droits à la protection de la santé, comme l'a été aussi la disparition de la PPE et du RSA d'activité en fusionnant pour donner "la Prime d'activité" (à voir en cliquant ici ). Comme va l'être aussi la réforme sur l'accès aux tarifs sociaux concernant l'eau, l'électicité et le gaz. Comme pourrait aussi l'être la loi travail de la elkomri si nous ne réagissions pas vivement.

- Le nouveau dispositif entraîne la suppression du statut d’ayant droit pour les personnes majeures.

- Les personnes sans activité professionnelle qui bénéficient de la PUMA sur le seul critère de résidence peuvent être amenés à payer une cotisation en dessous d’un seuil minimal de revenus (décret à paraître). La cotisation sera assise sur les revenus du capital ou du patrimoine (revenus fonciers, etc.). 

 

Définition

La PUMA est un dispositif garantissant à toute personne qui travaille ou réside en France de façon stable et régulière la prise en charge de ses frais de santé. Cette protection a été instaurée par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 (article 59). Le principal objectif de cette réforme est de simplifier les conditions et les démarches applicables pour bénéficier d'une protection maladie en France.

Cette réforme a ainsi deux autres conséquences concrètes : elle supprime à la fois la CMU de base et le statut d’ayant-droit pour les personnes majeurs.

•• En savoir plus  >>>

 



20/06/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 814 autres membres