- Mouvement national des précaires de l'Éducation Nationale -

- Mouvement  national des  précaires de  l'Éducation Nationale -

- "Coup de pouce", c'est quoi ?

Thématique : Réussite scolaire

Ce projets est expérimentés dans plus de 3 régions, Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Centre-Val de Loire, Corse, Grand-Est, Hauts-de-France, Île-de-France, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

Parties prenantes

Ministère chargé de la Jeunesse, Acsé, Fondation Total, autres mécènes, municipalités, établissements scolaires…

Objectifs de l’expérimentation

- Participer au développement du programme Coup de Pouce Clé avec l’accueil de près de 9 000 enfants de CP en clubs Coup de Pouce Clé au cours de l’année scolaire 2009-2010.

- Expérimenter la poursuite du programme "Coup de Pouce Clé" au delà du cours préparatoire,

- Evaluer le dispositif "Coup de Pouce Clé"

 

Territoire de l’expérimentation

FRANCE Plus de 230 villes en France métropolitaine.

Public(s) cible(s)

Enfants de CP en risque d’échec.


Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse (FEJ) : Renouveler la politique en faveur des jeunes par l’expérimentation

Modalités opérationnelles

Prise en charge chaque soir après l’école d’enfants "fragiles en lecture" par des animateurs, placés sous la responsabilité des municipalités et de l’éducation nationale prennent en charge. Un accompagnement des parents est également prévu. Date de démarrage : janvier 2009

Mis en place par l’article 25 de la loi n° 2008-1249 du 1er décembre 2008, le Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse a pour objet de financer des programmes expérimentaux visant à favoriser la réussite scolaire des élèves, à contribuer à l’égalité des chances et à améliorer l’insertion sociale et professionnelle durable des jeunes de moins de vingt-cinq ans.

Qu’est-ce que le FEJ ?

Mis en place par l’article 25 de la loi n° 2008-1249 du 1er décembre 2008, le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse a pour objet de financer des programmes expérimentaux visant à favoriser la réussite scolaire des élèves, à contribuer à l’égalité des chances et à améliorer l’insertion sociale et professionnelle durable des jeunes de moins de vingt-cinq ans.

 

Pourquoi ?

Le FEJ suscite les initiatives innovantes des acteurs de terrain afin qu’ils les expérimentent sur un temps et une échelle limités, concomitamment à la mise en place d’une évaluation externe du projet et répondant à des exigences scientifiques élevées. L’objectif est d’apporter la preuve de la réussite d’un nouveau programme avant un éventuel essaimage ou généralisation.

Comment ?

Par le biais d’appels à projets nationaux lancés vers toute structure publique ou privée désireuse de proposer une action innovante ou de contribuer à réformer des dispositifs existants pour les rendre plus efficaces.

Un principe important du FEJ est la constitution d’un binôme porteur de projet/évaluateur qui mènera l’expérimentation.

 

Qui évalue les expérimentations ?

Toute structure publique ou privée démontrant une expertise en matière d’évaluation qualitative, quantitative ou mixte :

• des centres de recherche,

• des équipes universitaires,

• des cabinets privés.

Qui assure l’animation et la gouvernance du fonds ?

• Un Conseil de gestion présidé par le ministre chargé de la jeunesse, auquel participent des représentants des différents ministères concernés et les partenaires privés impliqués dans la démarche :

- la fondation TOTAL et

- l’Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie (UIMM).

Le conseil de gestion définit les thématiques prioritaires et décide de l’allocation des fonds.

 

• Un Conseil scientifique composé de personnalités scientifiques reconnues pour leurs compétences en matière d’évaluation et/ou de politiques de jeunesse. Coprésidé par Philippe Da Costa (Directeur général adjoint, en charge des relations extérieures, MACIF, ancien directeur national de la Croix Rouge française et ancien directeur général des Scouts de France) pour le Collège Partenarial et par Yaël Brinbaum (Maître de conférence en sociologie au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)) pour le collège Scientifique , le Conseil scientifique définit les modalités d’évaluation des différents programmes thématiques, émet des recommandations méthodologiques concernant les dispositifs expérimentés et des avis sur les modalités d’évaluation proposées.

Il apporte également son expertise à la capitalisation des enseignements tirés des expérimentations.

 

• Une équipe, la MEEPP, au sein de l’INJEP.

Elle élabore les appels à projets, prépare leur sélection et assure, au niveau national, le suivi des expérimentations retenues.

Elle anime le réseau des coordinateurs régionaux du FEJ nommés par les directeurs régionaux de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

Enfin, elle organise des ateliers thématiques nationaux pour faire émerger des réseaux d’acteurs, réalise la capitalisation des enseignements et met en lumière les principaux résultats pouvant éclairer les conditions de l’essaimage voire la généralisation des projets pertinents.

 

•• Source >>>

•• Autre source >>>


 

 



13/07/2019

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 842 autres membres