- Mouvement national des précaires de l'Éducation Nationale -

- Mouvement  national des  précaires de  l'Éducation Nationale -

- École ouverte et stages de remise à niveau

Deux dispositifs permettent d'accueillir des élèves pendant les vacances scolaires : "l'École ouverte" et "les stages de remise à niveau".

 

Les AESH peuvent y participer à condition que leur contrat ne soit pas inscrit sur 41 semaines mais sur 42, 43, 44 ou bien 45 :

--- Nombre de semaines de formation pendant les vacances scolaires pour une formation dite "longue" ou bien pour ces dispositifs inscrits dans les textes de loi :

On divise le cota d'heures annuelles (c'est le temps de service) par 42 semaines, ou 43, ou 44, ou 45 :

41 semaines = 0 semaine pendant les vacances scolaires et pas pendant les jours de congé hebdomadaire,

42 semaines = 1 semaine pendant les vacances scolaires et pas pendant les jours de congé hebdomadaire,

43 semaines = 2 semaines pendant les vacances scolaires et pas pendant les jours de congé hebdomadaire,

44 semaines = 3 semaines pendant les vacances scolaires et pas pendant les jours de congé hebdomadaire,

45 semaines = 4 semaines pendant les vacances scolaires et pas pendant les jours de congé hebdomadaire.

 

 

Qu'est-ce que l'École ouverte ?

Le principe de l'École ouverte est d'ouvrir les collèges et les lycées pendant les vacances scolaires, ainsi que les mercredis et samedis durant l'année scolaire, pour accueillir des enfants et des jeunes qui ne partent pas ou peu en vacances, et qui ne fréquentent pas les structures locales d'accueil et de loisirs. Ils peuvent être scolarisés ou non dans l'établissement.

Grâce à ce dispositif, les élèves construisent un lien positif avec l'École et développent des compétences dans un autre cadre.

À titre d'exemple, au cours des vacances d'hiver (février 2015) 1 700 élèves ont bénéficié de cette opération.

Quelles sont les activités proposées ?

Les activités proposées peuvent être scolaires ou périscolaires. Elles peuvent également être sportives, culturelles, de loisirs ou citoyennes.

Quelques exemples :

  • soutien dans différentes matières par le biais de jeux éducatifs ;
  • création de musique assistée par ordinateur ;
  • atelier de cuisine moléculaire ;
  • initiation à l'escrime ;
  • atelier sur l'hygiène de vie et la santé ;
  • sorties culturelles en Île-de-France ;
  • jeu d'échecs ;
  • atelier lecture ;
  • formation aux premiers secours ;
  • atelier théâtre ;
  • création d'un jardin pédagogique bio ;
  • version cristolienne des "Experts"...

Les élèves sont encadrés majoritairement par des enseignants mais aussi par d'autres membres de la communauté scolaire, des intervenants extérieurs, des parents d'élèves...

Les établissements peuvent proposer des actions en partenariat avec les collectivités locales, les structures ou associations locales, académiques, régionales et même nationales. Dès les vacances de printemps 2015, des établissements ont participé à des actions dans le cadre de partenariats institutionnels, dans les domaines pédagogique et culturel (archives nationales), sportif (golf, multisport) et relatifs à la prévention (sapeurs-pompiers).

Où trouve-t-on l'École ouverte ?

L'opération repose sur le volontariat des chefs d'établissement, des membres  de l'équipe éducative et de l'ensemble des intervenants impliqués dans l'opération. Cela a représenté en 2014-2015, 970,5 journées d'activité en période de vacances scolaires.

Opération  « Ecole ouverte »  2018

55 établissements de l'académie porteront le dispositif « Ecole ouverte » en 2018, et proposeront aux jeunes des zones socialement, économiquement et culturellement défavorisées qui ne partent pas en vacances, des activités scolaires, sportives, culturelles et de loisirs.

Chacune des activités proposées, hors temps scolaire, se fonde sur des pratiques innovantes et alternatives, développe des savoirs, des aptitudes différentes, fait émerger d'autres compétences.

L' « Ecole ouverte » ramène les jeunes vers l'école, en modifie l'image, instaure et consolide un climat de confiance par de nouvelles relations avec les adultes.

Le dispositif constitue un moment d'échange privilégié et favorise le vivre ensemble.

Les stages de remise à niveau

Programmés sur cinq jours ouvrés, à raison de trois heures d'enseignement quotidien pendant les vacances scolaires, les stages de remise à niveau permettent aux élèves du premier degré et du lycée de progresser en français et en mathématiques. Les lycées de l'académie s'organisent également en réseau afin de permettre à tous les lycéens volontaires – des voies générale, technologique et professionnelle – de bénéficier des stages intensifs de préparation au baccalauréat dans toutes les disciplines.

Des stages sont également proposés aux jeunes bacheliers qui souhaitent préparer en août les concours des grandes écoles ou leurs études à l'université.

 

•• SOURCES >>>


 

 



14/06/2018

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 814 autres membres