- Mouvement national des précaires de l'Éducation Nationale -

- Mouvement  national des  précaires de  l'Éducation Nationale -

- Élèves au collège, nombre d'heures hebdomadaires

Organisation des enseignements au collège

Pour un soutien de qualité, pour une inclusion réussie comme objectif, il est important que les AESH prennent connaissance du fonctionnement du collège, des cycles d'apprentissages, des parcours éducatifs, de ce que vit l'élève ou les élèves qu'elle·il accompagne avec ses camarades ou en dehors ....

 

Le collège marque l'entrée des élèves dans l'enseignement secondaire. Il est organisé en quatre niveaux de la sixième à la troisième et structuré en cycles pédagogiques.

Tous les élèves du collège ont 26 heures hebdomadaires d'enseignements obligatoires, auxquels peuvent s'ajouter des enseignements facultatifs et/ou complémentaires.

 

 

Les enseignements complémentaires

Les enseignements complémentaires prennent la forme de temps d'accompagnement personnalisé ou d'enseignements pratiques interdisciplinaires.

L'accompagnement personnalisé (AP) permet d'aider chaque élève à progresser et devenir autonome en prenant en compte ses acquis d'élève et son potentiel propre pour le mettre en action dans un contexte interactif. Il s'appuie sur la discipline de l'enseignant, mais est aussi un moment privilégié pour développer des compétences plus transversales, faire prendre conscience aux élèves de la transférabilité de leurs acquis, faire de la méthodologie, du tutorat entre élèves...

Les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) se fondent sur des démarches de projet interdisciplinaires conduisant à des réalisations concrètes individuelles ou collectives. Ils s'appuient sur les disciplines et permettent une prise de conscience, par leur mise en pratique, de la transversalité des compétences du socle commun. Ils aident à donner du sens aux enseignements par une approche diversifiée des savoirs et éclairent les apports des disciplines par leurs regards croisés.

Ces enseignements ne se substituent pas aux enseignements obligatoires, il en sont une forme particulière qui permet le développement de nombreuses compétences. Les enseignements complémentaires s'appuient sur les programmes d'enseignement. Toutes les disciplines y contribuent, à raison de 3 heures hebdomadaires en 6e et 4 heures hebdomadaires au cycle 4. Les deux formes sont possibles dès la classe de 6e, et chaque élève doit avoir bénéficié des deux pendant le cycle 4. Ils contribuent à la mise en œuvre des parcours des élèves.

Les cycles d'enseignement de l'école et du collège

La scolarité, dès l'école maternelle, est divisée en quatre cycles de 3 ans qui donnent aux élèves un temps plus long pour l'assimilation des apprentissages :

 

 

La scolarité au collège débute par la dernière année de cycle 3, cycle de consolidation. Ce cycle est donc à cheval sur l'école élémentaire et le collège. Sa mise en œuvre nécessite une concertation renforcée entre le collège et les écoles de son secteur, dans le cadre du conseil école-collège notamment.

Le cycle 4, cycle des approfondissements, comprend les classes de 5e, de 4e et de 3e. Durant ce cycle, les élèves développent leurs connaissances et compétences dans les différentes disciplines tout en préparant la poursuite de leur formation et leur future participation active à l'évolution de la société.

Les objectifs du collège

L'organisation structurelle a pour but d'améliorer les apprentissages de tous les collégiens et de permettre à l'École de mieux mener sa mission de transmission et d'intégration des valeurs de la République.

 

La maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture

Maîtriser à un niveau satisfaisant le socle commun de connaissances, de compétences et de culture garantit les acquis nécessaires à la poursuite de la scolarité. Ce niveau n'est pas limitatif, chaque élève pouvant viser une très bonne maîtrise.

Un bilan est établi au moins à la fin de chaque cycle, basé sur l'évaluation des connaissances et des compétences, une compétence étant l'aptitude à mobiliser ses ressources (connaissances, capacités, attitudes) pour accomplir une tâche ou faire face à une situation complexe ou inédite. Développer ses compétences va ainsi plus loin qu'acquérir des connaissances, tout en se basant sur ces dernières.

La maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture est évaluée pour chacun des cinq domaines de formation :

  1. Les langages pour penser et communiquer
  2. Les méthodes et les outils pour apprendre
  3. La formation de la personne et du citoyen
  4. Les systèmes naturels et les systèmes techniques
  5. Les représentations du monde et de l'activité humaine

Le premier domaine, les langages pour penser et communiquer, doit lui-même être évaluer de manière distincte pour ses quatre objectifs :

  • Comprendre, s'expliquer en utilisant la langue française à l'oral et à l'écrit
  • Comprendre, s'expliquer en utilisant une langue étrangère et, le cas échéant, une langue régionale
  • Comprendre, s'expliquer en utilisant les langues mathématiques, scientifiques et informatiques
  • Comprendre, s'expliquer en utilisant les langages des arts et du corps

Ce sont donc huit composantes qui sont évaluée en fin de cycle 4 :

 

Les programmes d'enseignement

Les programmes disciplinaires déclinent et précisent les compétences et les connaissances du socle commun. Ils sont définis par cycle de 3 ans et organisés de façon cohérente et progressive.

Les attendus de fin d'année et les repères annuels de progression doivent permettre aux équipes pédagogiques de mener un enseignement rigoureux, explicite et progressif tout au long de la scolarité obligatoire. Ils apportent une aide aux professeurs pour mieux organiser leur année.

Dans chaque cycle, les équipes décident d'une progression commune par niveau pour faciliter l'acquisition des connaissances et des compétences.

Le programme du cycle 3, commun à l'école élémentaire et au collège, doit faire l'objet d'une concertation entre les écoles et le collège.

Les enseignements et les horaires

Les enseignements obligatoires comportent des enseignements communs et des enseignements complémentaires qui leur sont liés (accompagnement personnalisé et enseignements pratiques interdisciplinaires).

Des enseignements facultatifs peuvent être proposés aux élèves volontaires ; ils portent sur les langues et cultures de l'Antiquité, l'introduction d'une deuxième langue vivante dès la 6e, les langues et cultures régionales, le chant choral ou encore sur les langues et cultures européennes.

 

•• SOURCES ET EN SAVOIR PLUS >>>


 

 



14/06/2020

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 866 autres membres