- Mouvement national des précaires de l'Éducation Nationale -

- Mouvement  national des  précaires de  l'Éducation Nationale -

- Élèves à besoins particuliers 1/3

Un retour prioritaire des élèves en situation de handicap à l’école.

Le retour progressif des élèves en situation de handicap doit faire l’objet d’une attention particulière et illustre notre capacité à mettre en œuvre une société pleinement inclusive. Il fait l’objet d’une mobilisation conjointe des services académiques et des agences régionales de santé pour articuler la coopération entre les enseignants et les professionnels médico-sociaux dans le strict respect des protocoles sanitaires de reprise des deux secteurs.

 

L’objectif de cette reprise de l’école est de conduire progressivement les élèves sur le chemin des apprentissages. La mise en place d’adaptations et d’aménagements scolaires est plus que jamais nécessaire.

 

La pédagogie des enseignants devra être adaptée aux besoins éducatifs particuliers de chaque enfant ou adolescent. Comme le détaille la circulaire relative à la réouverture des écoles et établissements scolaires et aux conditions de poursuite des apprentissages, des groupes multi-niveaux peuvent être constitués pour scolariser prioritairement les élèves en situation de handicap dont les cours n’auraient pas repris en présentiel.

 

Les principes du retour à l’école des élèves en situation de handicap

• La réouverture des classes est progressive, à compter du 11 mai pour les écoles et du 18 mai pour les collèges situés dans des départements où le virus ne circule pas activement.

• Elle est subordonnée, d’une part, aux règles de confinement fixées par les autorités de l’Etat à l’échelle de chaque territoire, et, d’autre part, à la capacité effective des collectivités locales et des équipes éducatives d’assurer le strict respect des règles sanitaires définies par le ministère de la santé.

• La scolarisation des élèves en présentiel repose sur le libre choix des familles, l’instruction restant obligatoire.

• Les élèves présentant des comorbidités à risque ou pour lesquels le retour à l’école serait trop perturbant continuent de bénéficier de l’enseignement à distance.

• Afin de limiter au maximum le brassage entre élèves, le respect de la doctrine sanitaire implique que les élèves des UE et des ULIS sont scolarisés soit dans leur classe de regroupement soit dans leur classe de référence. Les allers-retours entre ces classes ne sont autorisés qu’au cas par cas, en fonction de la situation de l’établissement.

•• Télécharger le document du gouvernement >>>


 

 



11/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 851 autres membres