- Mouvement national des précaires de l'Éducation Nationale -

- Mouvement  national des  précaires de  l'Éducation Nationale -

- MESURES 06 AVRIL 2021

Dès lundi 5 avril 2021, les crèches, écoles maternelles et primaires, collèges et lycées seront fermé·e·s pour trois semaines.

ATTENTION ! ATTENTION !  Pas précipitation, ni d'improvisation.

Nous rappelons qu’il n’est pas question que des pressions soient exercées sur les  personnel·le·s AESH pour qu'elle·il·s viennent travailler dans les établissements scolaires en présentiel, alors même que l’aggravation de la situation sanitaire conduit à un 3eme confinement.

LES PRÉCISIONS NOUS PARVIENDRONT ULTÉRIEUREMENT.

 

Du 5 au 9 avril, les cours devront se faire à distance.

À partir du 9 avril, les élèves des zones A, B et C seront en "vacances de printemps" uniformément sur les dates qui correspondaient à celles de la zone A (Académies de Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble , Limoges, Lyon, Poitiers). Ainsi, le calendrier des écoles du Limousin est le moins impacté par ces nouvelles mesures.

La rentrée en classe s'échelonnera sur les deux semaines suivantes :

À partir du 26 avril pour les élèves des écoles maternelles et primaires, à partir du 3 mai, pour les collèges et lycées qui devront conserver l'enseignement à distance jusqu'à cette date.

 

Dans les semaines à venir, plusieurs établissements scolaires de l'Éducation Nationale devraient rester ouverts pour accueillir les enfants du personnel soignant et du médico-social, ce qui avait déjà été le cas lors du confinement de mars 2020. D'autres professions, sur la base de la circulaire du 8 avril 2020, pourront également bénéficier de l'accueil des enfants dans les écoles. Les écoles concernées devraient être communiquées ce vendredi par le rectorat.

 

La prise de congés et les autorisations spéciales d’absence pour les gardes d’enfants vont être facilitées pour tous les agent·e·s publics, suite à la fermeture des écoles, a précisé ce vendredi la ministre de la Transformation et de la fonction publiques, Amélie de Montchalin. 

<D’abord nous facilitons la prise de congés mais ceux-ci ne seront >, a déclaré la ministre en évoquant les nouvelles restrictions sanitaires et les conséquences de la fermeture des écoles lors d’un point presse téléphonique. 

<Toutes les personnes qui doivent garder des enfants de moins de 16 ans et qui ont des missions qui ne sont pas télétravaillables, ont la possibilité de bénéficier d’une "autorisation spéciale d’absence" (équivalent au chômage partiel dans le privé)”, a-t-elle ajouté.

Tous “les parents d’enfants qui sont d’habitude dans des crèches, écoles maternelles ou écoles primaires, pourront justifier, comme dans le secteur privé, que si la situation ne leur permet pas de télétravailler car ils n’ont pas de solution de garde, ils pourront bénéficier d’une autorisation spéciale d’absence”.

Pour les agent·e·s ayant l’obligation d’être sur leur lieu de travail, à l’instar des soignant·e·s ou des forces de l’ordre, “les enfants seront accueillis dans les écoles et structures périscolaires comme en mars 2020”, a encore précisé la ministre, en assurant que “toutes les situations (seraient) couvertes”.


 

 



04/04/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 851 autres membres